Démonstration de calligraphie chinoise

Le Pavillon des Orchidées Par Meunier Lizi et Xie Fei

L’histoire de la calligraphie chinoise est marquée par une longue évolution au cours de laquelle se sont imposées de brillantes figures. Tel est le cas de Wang Xizhi (321-379 ou 303-361), surnommé le prince des calligraphes, le saint ou le sage de la calligraphie. Un célèbre travail de calligraphie composé en 353,  » La Préface au recueil du pavillon des Orchidées  » (titre original Lantingji Xu), est une œuvre littéraire et écrite en style cursif. Cette œuvre est une préface à un recueil collectif de poèmes sur la nature.

Notre démonstration commence par la découverte de ce « Pavillon des Orchidées ». Sachez simplement qu’il s’agit du travail de calligraphie le plus célèbre et le plus souvent copié de l’histoire de la Chine.

image

Par la suite, une brève explication de l’utilisation des 4 trésors du lettré : Le pinceau L’encre , La pierre à encre Le papier 紙。La dernière partie sera consacrée à une démonstration. Quelle est la signification ? Écrire le sujet avec des moyens simples, pinceau, encre, papier washi dans un format carré ou long, exprimé dans un langage pictural épuré. La spontanéité du geste prend sa source dans la répétition de celui-ci. À chaque instant l’œil, le cœur et le pinceau se mettent en unité. Le silence aussi participe à cet exercice du « sans repentir ». Une attention précise et forte est portée à chaque geste.

logo

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s