Photo Zhao DayongZhao Dayong est né en 1970 à Fushun dans le nord de la Chine. Il étudie la peinture à l’institut Lu Xun de Shenyang, capitale de sa province natale. Diplômé en 1992, il multiplie les projets artistiques dans les années 90, à Pékin ou à Canton. Fort de son expérience dans la publicité, et avide de liberté créative, il commence ses expérimentations vidéo dans les années 2000. Le projet de Street Life commence en 2004, et durera jusqu’en 2006. A peine le tournage de Street Life terminé (et présenté en première mondiale à la Viennale), Zhao Dayong retourne dans la province du Yunnan pour tourner son deuxième film documentaire, lui aussi autofinancé, Ghost Town, qu’il avait commencé en 2002. Ce long documentaire en trois parties retrace le présent et le passé des habitants d’un village reculé du Yunnan, et connaît comme Street Life une carrière significative dans les festivals internationaux, notamment au Festival du Film de New York où a lieu la première mondiale. Zhao Dayong réalise ensuite un court-métrage expérimental de fiction en 2009, Rough Poetry. Il est aidé pour ce projet par son associé chez Lantern Film, David Bandurski, journaliste et chercheur à l’Université de Hong Kong, mais aussi par Zhu Rikun, producteur de longue date et personnalité importante dans le monde des films indépendants à Pékin. En 2010, Zhao Dayong produit son premier long-métrage de fiction, The High Life, encore une fois produit par Lantern Film et David Bandurski, qui remporte le Prix FIPRESCI au Festival de Hong Kong la même année et est présenté au Festival de Rotterdam en 2011. En même temps que The High Life, Zhao Dayong réalise un nouveau documentaire, My Father’s House à Guangzhou cette fois, présenté en première mondiale à Rotterdam.

En 2014, Shadow Days que Zhao Dayong a mis trois années à financer, est présenté en première mondiale au Festival de Berlin dans la section Forum, puis à Hong Kong et Tokyo (où le film remporte une Mention Spéciale).

Zhao Dayong est actuellement en train de finir la postproduction d’un nouveau long

métrage documentaire sur les évictions immobilières en Chine.

Filmographie :

2006 Street Life (Nanjing Lu) 98 mn / documentaire

2008 Ghost Town (Fei cheng) 169 mn /documentaire

2009 Rough Poetry (Xia liu shi ge) 45 mn / documentaire

2010 The High Life (Xun huan zuo le) 96 mn / fiction

2011 My Father’s House (Jia yu-an) 63 mn / documentaire

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s