Détective Dee 2 la légende du dragon des mers (Avant-première) 3D

Chine – 2014 – 2h14, de Tsui Hark, avec Mark Chao, Angela Baby, Carina Lau, Andy Lau…

_____Le jeune détective Dee a l’ambition de servir la loi. Dans la capitale où il se trouve, des rumeurs de monstres marins circulent et l’impératrice fait appel au grand détective Yuchi. Ce dernier repère le jeune Dee et lui demande de l’aider…IMG_0140 (2)

Le premier, Détective Dee, le mystère de la flamme fantôme a laissé d’excellents souvenirs. Ce numéro 2 nous invite à suivre les débuts de son héros. Le grand Tsui Hark promet de nous en mettre plein les mirettes tout en IMG_3175pensant à nous divertir intelligemment. Entièrement conçu pour la 3D, ce mélange d’action, de fantastique et d’humour, ressemble à un plat roIMGL0720boratif et particulièrement alléchant.

Tsui Hark (prononcer Choy Hock) est un réalisateur hong-kongais né au Viêt Nam en 1951, à qui l’on doit notamment la série des Il était une fois en Chine avec Jet Li. Il est également producteur, acteur et scénariste. En 1983, Zu, les guerriers de la montagne magique est le film qui marque le tournant de sa carrière. Il marque également le renouveau du film de combat hong-kongais avec des combats spectaculaires. Pour avoir son indépendance, il fonde sa propre maison de production, Film Workshop, en 1984. Il tourne de nouvelles œuvres importantes : Shanghai blues et Peking opera blues. Il déborde d’idées et cherche notamment à remettre au goût du jour la culture chinoise. En tant que producteur, il s’attaque au polar avec Le syndicat du crime en 1986, au film en costumes avec Histoires de fantômes chinois en 1987, au film de sabre avec Swordsman en 1990. Comme réalisateur, il renouvelle le film de kung-fu avec Il était une fois en Chine en 1991.IMG_9682 Dans les années 1990, la crise du cinéma n’épargne pas Hong Kong. Il se recentre sur ses propres réalisations et signe alors quelques-unes de ses œuvres majeures : Green snake (1993) , The lovers (1994), et The blade (1995). Puis il tente sa chance à Hollywood, mais il ne se fait pas aux méthodes américaines et est donc revenu à Hong Kong où il réalise une nouvelle œuvre majeure, Time and tide. Par la suite, il poursuit ses films liés à la culture chinoise en retournant une nouvelle version de Zu en 2001, La légende de Zu, un film contenant une débauche d’effets spéciaux. En 2005, il adapte la nouvelle Seven swordsmen from Mountain Tian, de Liang Yusheng avec Seven swords. En 2007, il réalise la première partie de Triangle; les deux autres parties étant réalisés par Ringo Lam et Johnnie To.

Récompenses : Prix du meilleur réalisateur lors des Hong Kong Film Awards 1992, pour Il était une fois en Chine

Nommé au prix du meilleur réalisateur lors des Hong Kong Film Awards 1995, pour The lovers

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s