Bernard Pico

Loic Gicquel4Etudes de Lettres classiques à Aix en Provence. Capes et Maîtrise (1976). Nommé professeur en Région centre (collège d’Henrichemont dans le Cher : 1979-1989), il suit durant deux années (1982-1984) à la Maison de la Culture de Bourges, l’atelier de formation « Pratiques d’acteurs » dirigé par Gilles  Bouillon, qui l’engage ensuite comme comédien et dramaturge.

Dramaturge, il travaille avec Gilles Bouillon sur les productions du centre dramatique régional de Tours depuis 1990 (Woyzeck, Les apparences sont trompeuses, La place du diamant, La noce chez les petits bourgeois, Au buffet de la gare d’Angoulême, En attendant Godot, Les Guerriers, Fin de partie, Sganarelle ou le cocu imaginaire & Le Sicilien ou l’amour peintre, La surprise de l’amour, Le songe d’une nuit d’été, Léonce et Lena, Victor ou les enfants au pouvoir, Othello, Le jeu de l’amour et du hasard, Atteintes à sa vie, Peines d’amour perdues, Cyrano de Bergerac, Kids, Un chapeau de paille d’Italie).

Il travaille également avec Gilles Bouillon pour l’Opéra (Orlando Paladino, Le viol de Lucrèce, Monsieur de Balzac fait son théâtre, Dialogues des carmélites, Don Giovanni,  Pelléas et Mélisande, La flûte enchantée, Jenufa, La vie parisienne, Un bal masqué, La bohême, Falstaff, Carmen, Armida, Tosca, et  Simon Boccanegra, Macbeth).

Comme comédien, il a joué sous la direction de Gilles Bouillon  (George Dandin, M. de Pourceaugnac, Le plus heureux des trois, Dans la jungle des villes).

Au CDR de Tours, il est également responsable de la  formation.

Depuis plusieurs années il intervient comme chargé de cours à l’Université François Rabelais de Tours (filière Arts du Spectacle)

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Bernard Pico

  1. Dicky R, Dicky, Dick. dit :

    J’ai passé une formidable saison 2015-2016 pendant les ateliers de théâtre du jeudi après-midi.
    Bernard Pico a été (très) bienveillant, fédérateur et m’a aidé à croire en moi.
    Merci. Merci beaucoup. Et comme on dit au théâtre : « Merde ! »
    Merci. Merci. Merci encore et encore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s