Une vie simple

Avant-premièreSimple-Life2

Hong Kong – 2011 – 1h58, de Ann Hui avec Andy Lau, Deanie Ip, Paul Chum…

Domestique au service d’une riche famille hongkongaise depuis plusieurs générations, Ah Tao voit sa santé se dégrader et doit intégrer une maison de retraite. Mais Roger, jeune producteur à succès, tient à continuer à s’occuper de celle qui s’est dévouée sans compter pour toute la famille. Il l’accompagne dans sa nouvelle vie…

On se laisse porter par ce film plein de charme et de tendresse qui traite, sur un ton juste – et avec humour – des relations humaines qui peuvent lier deux êtres même s’ils ne sont pas de la même famille.

Deanie Ip a été récompensée à la Mostra de Venise en 2011 par le Prix de la meilleure interprétation féminine.

Ann HuiAnn Hui est une réalisatrice et scénariste hongkongaise née en 1947. Elle vit à Macao et Hong-Kong à 5 ans. Elle obtient un  Master avant d’aller étudier pendant deux ans à la London International Film School. De retour à Hong Kong en 1975, elle entre à la télévision TVB et réalise des séries et documentaires. Elle réalise notamment Boy From Vietnam en 1978 qui débute sa trilogie sur le Vietnam. Hui quitte la télévision en 1978 pour réaliser son premier film The secret, un thriller basé sur une histoire réelle de meurtre. Le film est immédiatement considéré comme un important succès dans la nouvelle vague hongkongaise. Elle aborde les histoires de fantômes en 1981 avec The Spooky Bunch alors que The Story of Woo Viet continue sa trilogie vietnamienne. Boat People, la dernière partie de sa trilogie vietnamienne est l’un de ses premiers films les plus connus. Il examine la situation des immigrants après la guerre du Vietnam.

En 1990, elle réalise un de ses films les plus importants, le semi-autobiographique Song of Exile sur la perte d’identité et la détresse d’une mère exilée et de sa fille confrontées aux différences culturelles. Comme dans le film, la mère de Hui était japonaise.

Après un bref retour à la télévision, Ann Hui revient en 1995 avec Summer Snow sur une femme essayant de s’en sortir entre les problèmes familiaux quotidiens et un beau-père atteint de la maladie d’Alzheimer.

En 1997, elle reprend un autre roman de Eileen Chang avec Eighteen Springs sur des activistes chinois et hongkongais des années 1970-90, qui est primé aux Golden Horse Awards.

En 2002, elle tourne July Rhapsody puis Goddess of Mercy en 2003.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s