NOS ANNEES SAUVAGES

Film de Wong  Kar Waï
Hong-Kong – 1990 – 1h33, avec Leslie Cheung, Jacky Cheung, Maggie Cheung, …

Hong Kong, dans les années 60. L’indolent et jeune Yuddy, élevé par sa mère adoptive, use de son charme pour passer de bras en bras, seulement alarmé quand on lui propose le mariage. Mais, obsédé par le besoin de découvrir ses origines, Yuddy décide de quitter amis, maîtresses et mère, pour partir aux Philippines à la recherche de son passé. Belles mise en scène et photographie par le prestigieux réalisateur de In the Mood for Love.

Né à Shanghai, Wong Kar Waï émigre à Hong Kong avec sa mère à l’âge de cinq ans. Son père, directeur d’hôtel, qui aurait dû les rejoindre avec ses deux autres enfants, reste bloqué en Chine par la Révolution Culturelle. La séparation dure une dizaine d’années. Cet exil familial, doublé d’un exil culturel et linguistique (le jeune Wong Kar Waï ne parle que le mandarin, il éprouve des difficultés pour s’adapter au cantonais de Hong Kong), explique peut-être l’importance de la séparation, de l’errance (thème récurrent de l’« oiseau sans pattes » qui ne se pose que pour mourir), et surtout de la mémoire dans l’oeuvre du cinéaste.
Dès cette période, il fréquente assidûment les cinémas avec sa mère, et est marqué par le cinéma « classique » hollywoodien.
Étudiant en arts graphiques à l’École Polytechnique de Hong Kong, il se passionne pour la photographie. Il découvre le cinéma européen, et notamment les cinéastes français de Nouvelle Vague. Il obtient son diplôme en 1980.
Après être entré comme assistant de production pour la chaîne Hong Kong Television Broadcasts (HKTVB), il devient scénariste de télévision à plein temps et écrit notamment le « soap opéra» Don’t Look Now qui est un grand succès.
Il quitte la chaîne pour entrer dans le département scénario de Cinéma City qu’il quitte pour devenir indépendant. Il est crédité de plus de 10 scénario entre 1982 et 1987, comédies romantiques, drames ou film de kung fu mais il prétend en avoir écrit cinq fois plus sans crédit officiel. Il considère Final Victory (1986) une comédie sombre réalisée par Patrick Tam comme son meilleur scénario. Celui-ci produira le premier film de Wong.
· 1988 : As Tears Go By                   1990 : Nos années sauvages
· 1994 : Les Cendres du temps        1994 : Chungking Express
· 1995 : Les Anges déchus                1997 : Happy Together
· 2000 : In the Mood for Love        2004 : 2046
· 2007 : My Blueberry Nights
Projets : 2011 : The Grand Master    20xx : The Lady from Shanghai

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s